Accueillir un chien handicapé à la maison

C’est bien connu les chiens sont le meilleur ami de l’homme. Ils adorent courir autour de leur maître, s’agiter en tout sens sans prêter trop d’attention à leur environnement. Leur nature joueuse est tout ce qu’il y a de plus normal. Malheureusement un accident est vite arrivé et notre animal de compagnie préféré se retrouve blessé, handicapé. Ainsi diminué, suivant son degré de handicap, un chien peut vite devenir un fardeau pour son maître. Heureusement il est bien rare de se résoudre à l’abandonner à son triste sort. Pour lui faciliter la vie au quotidien il faut s’équiper de certains matériels et procéder à quelques aménagements.

Permettre l’autonomie de son chien handicapé

Le chien souffre souvent d’un dysfonctionnement de son train arrière. Cela peut provenir du vieillissement, tout dépende des races. La paralysie du train arrière peut également être due à une terrible maladie, la dysplasie. Les accidents, surtout ceux de la circulation, peuvent aussi avoir pour conséquence l’arrêt des fonctions du train arrière. Pour pallier ces cas les plus graves qui empêchent le chien de se déplacer et même de se lever il existe des dispositifs adaptés. Le harnais de levage portage s’enfile sur le train arrière du chien. Il est muni de poignées qui permettent de soulever ce dernier. Votre chien retrouve alors une station debout qui lui permet de se déplacer tant bien que mal afin notamment de faire ses besoins. Cette solution peu onéreuse est souvent une alternative généreuse à l’euthanasie d’un fidèle compagnon.

Remplacez ses fonctions motrices

Pour les cas de paralysie les moins graves, et si votre chien conserve encore de sa vitalité, il existe une solution d’appareillage adaptée à son déplacement. Grâce à un harnais solidement attaché à son corps votre chien est rendu solidaire d’un petit chariot. Ce déambulateur/charrette, ou cart en anglais, est équipé de deux roues à l’arrière. Il soulage le chien du poids de son train dysfonctionnel. Bien qu’il soit plus limité dans ses évolutions que par le passé il retrouve quand même une certaine liberté de mouvement. Vous pouvez à nouveau le balader sur des terrains peu accidentés et profiter de la joie d’être ensemble. Il peut à nouveau se déplacer pour faire ses besoins seuls. Ce regain d’activité aura certainement un impact positif sur son moral et sur son état de santé général. Notez que ce dispositif est recommandé pour les chiens en convalescence après un accident.

Aménagez la maison pour l’aider à se déplacer

Un chien handicapé ne peut pas passer le plus clair de son temps à l’extérieur. Il a besoin plus qu’auparavant de la chaleur du logis et de la compassion de se maîtres. Si il a du mal à se déplacer, et notamment pour monter les escaliers, il est possible de procéder à certains aménagements. Les escaliers des perrons deviennent vite une épreuve pour un chien à mobilité réduite. Pour lui faciliter la tâche, faites l’acquisition d’une rampe d’accès en plan incliné. Il devient plus facile pour lui de rentrer à la maison. S’il a du mal à monter sur son canapé ou son fauteuil préféré, choisissez plutôt de petits escaliers, coffres ou pliants, qui facilitent sa petite escalade devenue impossible.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*