Les compléments alimentaires pour chat, par définition, sont des complexes vitamines et sels minéraux. On les donne pour combler les besoins nutritionnels et physiologiques de l’animal. Ils sont également administrés pour pallier aux carences alimentaires du félin.  

Les différentes caractéristiques d’un complément alimentaire

En complément avec la croquette chat stérilisé, il confère plusieurs avantages :

  • C’est une source de plusieurs nutriments indispensables ;
  • Il aide à prévenir plusieurs pathologies ;
  • Il est principalement utile pour les petits et les vieux chats.

Le complément alimentaire peut avoir plusieurs formes : des gélules, des pastilles, des piles, des poudres, des comprimés, des sirops, etc. Faites votre choix en fonction de votre animal. La plupart des félins rechignent à avaler des comprimés. Vous pouvez opter pour le sachet de poudre, à incorporer avec son repas de midi. Par ailleurs, sachez qu’il est fortement déconseillé de choisir la dose de complément vous-même, pour éviter le surdosage.

Les compléments alimentaires indispensables

Certains compléments sont indispensables au bien-être de l’animal. Si vous avez un chat fragile, souvent sujet à des troubles digestifs. Vous devez donner quelques compléments alimentaires en plus de la croquette chat stérilisé.

Herbe à chat 

L’herbe à chat est spécialement utile pour prévenir les problèmes digestifs. Ce sont surtout les chats d’appartements qui ont besoin de ce complément. L’herbe nettoie l’estomac et provoque la régurgitation de poils. Sachez que lorsque le tube digestif est obstrué par les poils, le chat risque des pathologies graves qui peuvent lui être fatales.

Les huiles

Les huiles végétales apportent à l’animal les micronutriments dont il a besoin. Ces compléments sont entre autres l’Oméga 6 et 3, le calcium, les vitamines ainsi que les oligo-éléments. Vous pouvez également lui donner des huiles de colza ou de soja, ces huiles sont bonnes pour l’ossature et la digestion. L’huile de paraffine, quant à elle, lutte contre la constipation et les crises d’indigestion.

Le kéfir de lait

Le kéfir de lait est obtenu à base de lait fermenté. C’est un complément riche en probiotique. Il aide également à remédier aux troubles digestifs. Il améliore le transit intestinal et prévient les flatulences et l’intolérance alimentaire.

Les compléments alimentaires non essentiels 

Les compléments alimentaires indispensables sont essentiels au bien-être de l’animal. Cependant, certains compléments sont facultatifs. Ils contribuent au bon développement de l’animal mais vous n’êtes pas obligé d’en donner à votre animal de façon systématique.

Le lait pour chat 

Ce lait spécial pour chat contient très peu de lactose, le chat peut en consommer sans craindre des crises d’indigestion. Il contient des vitamines ainsi que des calciums. Mais si vous nourrissez déjà votre animal avec de la bonne croquette chat stérilisévous n’êtes pas obligé de lui donner du lait.  Sachez par ailleurs qu’un excès de calcium et de vitamine D provoquent des problèmes dans les voies urinaires.

La taurine et la vitamine

Sachez que le chat ne peut pas fabriquer la vitamine D et la taurine par lui-même. Ces acides aminés sont pourtant responsables de la bonne vision ainsi que de la bonne contraction du muscle cardiaque du félin. Vous pouvez de temps à autre en donner à votre animal. Mais ce n’est pas obligatoire.


Malheureusement, même aujourd’hui, de nombreuses tortues sont encore mal nourries, ce qui les rend malades et ne leur permet pas de vieillir correctement.

Les tortues européennes sont herbivores !

Afin de vous expliquer clairement pourquoi nos petites tortues ne peuvent être nourries qu’avec des aliments à base de plantes, nous aimerions tout d’abord vous donner quelques informations de base.

Le tube digestif est différent chez les herbivores et les carnivores. Les carnivores ont un long intestin grêle et un appendice et un côlon courts. Chez les herbivores, dont nos tortues, l’intestin grêle est raccourci et l’appendice et le côlon sont allongés.

La raison de cette différence apparaît clairement lorsque l’on considère l’habitat naturel de nos tortues.

L’habitat naturel des tortues européennes est couvert d’une végétation clairsemée, qui se dessèche presque complètement pendant les mois d’été. Les tortues européennes se trouvent exclusivement dans ces zones stériles et très calcaires et sont donc adaptées à une alimentation maigre. La nourriture optimale pousse donc sur une maigre prairie calcaire, herbes et graminées sauvages !

Ce n’est qu’au printemps et en automne que des pousses vertes et fraîches apparaissent pendant quelques semaines et que les prairies offrent aux tortues quelques plantes avec des fleurs. Vous pouvez à cette période aller en chercher et les déposer dans le terrarium de votre tortue. Si vous ne possédez pas encore un terrarium vous pouvez regarder sur ce site terrarium-tortue.fr

Après avoir été absorbés par la bouche, les aliments sont transportés plus loin à l’aide de la langue et atteignent l’estomac par l’œsophage. Une fois dans l’estomac, ils sont écrasés mécaniquement par la paroi musculaire de l’estomac. L’acide chlorhydrique et une enzyme dégradant les protéines appelée pepsine décomposent chimiquement la pulpe alimentaire. Une fois qu’ils atteignent l’intestin grêle, ils sont encore décomposés par l’acide pancréatique et les enzymes qu’il contient. De plus, le fluide alcalin est neutralisé afin que les enzymes ne perdent pas leur efficacité. De plus, la bile favorise la digestion et l’absorption des graisses. L’intestin grêle est principalement responsable des protéines animales, c’est pourquoi il est relativement court chez les tortues qui ne mangent que des aliments végétaux. Dans l’appendice et le gros intestin, la nourriture végétale est digérée et utilisée par des micro-organismes (bactéries et protozoaires), ce qui explique sa durée relativement longue. Les excréments sont finalement évacués par le rectum et le cloaque.

Les herbes et les herbes sauvages sont la nourriture principale

Dans leur habitat naturel, les animaux se nourrissent d’une grande variété de plantes, que l’on trouve également ici en France à savoir une grande variété d’herbes et de graminées sauvages.

Critères de sélection des plantes fourragères :

  • Les plantes ne doivent être ni toxiques ni fertilisées,
  • Elles ne doivent pas être ramassées sur le bord de la route,
  • Elles doivent être pauvres en protéines et en calories,
  • Elles doivent contenir beaucoup de fibres, de vitamines et de calcium

Voici quelques plantes fourragères adaptées :

Aloès, ortie, ail des ours, chardon-Marie, marguerites, feuilles de framboisier, trèfle blanc, grande bardane, pissenlit, onagre commune, achillée millefeuille, pensée, plantain à larges feuilles, chicorée commune, épilobe à feuilles étroites

Erreurs courantes dans l’alimentation des tortues

Les plantes riches en protéines et en calories, telles que le trèfle, le pissenlit, etc, sont trop pauvres en calcium. Il est préférable de couvrir le sol du terrarium extérieur à la fin de l’automne avec du calcaire de carrière. N’utilisez pas de chaux vive, elle est corrosive !!! Les jeunes plantes sont préférées par les tortues, cependant, elles contiennent trop peu de fibres et trop de protéines.