Le chihuahua est connu pour être le chien le plus petit du monde. Cette race de chien est originaire du Mexique, dans l’Etat du Chihuahua, auquel elle doit son nom.

L’anatomie du chihuahua

Les chihuahuas sont reconnaissables par leur taille très réduite. En effet, ces chiens pèsent souvent moins d’un kilogramme, même si leur poids idéal se trouve entre 1,5 et 3 kilogrammes. La race de chihuahua comprend 2 variétés. Ils se différentient par la longueur de leur poil. Il existe donc les chihuahuas à long poil et les chihuahuas à long poil. Les chihuahuas au poil long possèdent notamment de franges leur cou, leurs pattes, leur queue et leurs oreilles. La fédération cynologique internationale n’impose pas de couleur distincte pour la robe de cette race de chien pour être reconnu en tant que chien de race, sauf pour la couleur merle. En effet, les nuances du poil des chihuahuas n’ont pas de couleurs ni de motifs particuliers. Ils peuvent être de couleur unie ou au contraire arborer plusieurs couleurs à la fois. Les chihuahuas font partie des races de chien de compagnie les plus connu à travers le monde, au même titre que la race de chien caniche. Il n’est pas rare de voir des célébrités ou des personnages de film possédant cette race de chien comme animal de compagnie. Le chihuahua a une espérance de vie de 14 ans en moyenne.

Le chihuahua, un chien à fort caractère

Le chihuahua est un chien très courageux. Il n’hésite pas à se confronter à des chiens de taille plus grande. Intrépide, dynamique et intelligent, le chihuahua est aussi reconnu pour son fort caractère. Il faut veiller à bien l’éduquer dès son plus jeune âge. En effet, il peut devenir capricieux et insupportable si son maître ne l’éduque pas correctement. Notamment en le maternant trop. Le chihuahua est excellent chien d’alarme. Il est méfiant envers les étrangers et n’hésite pas à aboyer au cas où un intrus s’approche de la maison. Ce petit chien possède tout de même un caractère indépendant même s’il accorde beaucoup d’attachement à son maître. C’est un chien actif. De par sa petite taille, il est idéal pour vivre en intérieur, mais il ne refusera pas de petites sorties de temps en temps.


Ce n’est un secret pour personne, tout le monde adore prendre soin de son animal de compagnie. Véritable ami au quotidien, nous souhaitons tous offrir à nos compagnons à quatre pattes ce qu’il y a de meilleur, que ce soit en matière de jouet, d’éducation, de nourriture ou de friandises.

La nourriture pour chiens et chats s’est grandement diversifiée depuis quelques années. Un bond impressionnant a été fait dans la direction de la qualité. En effet, on peut maintenant trouver des produits bio, sans gluten et spécifiques à chaque animal.

Néanmoins, une nouvelle tendance est en train de se démocratiser : le fait-maison. De plus en plus de maîtres s’intéressent à ce que mange leur animal et préfèrent donc, en conséquence, fabriquer eux-mêmes leurs friandises pour savoir ce qu’il y a dedans. Du coup, au lieu de les acheter en grande surface ou en animalerie, on pourrait leur concocter des gourmandises. Parfait pour connaître la composition de ce que mangent nos animaux et éviter les aliments qui ne leur conviennent pas.

A quoi servent les friandises pour animaux ?

Avant de se lancer dans la confection de friandises, il convient de savoir à quoi elles servent exactement. Premièrement, il est important de rappeler qu’une friandise ne remplace pas un repas. Du coup, pour le bien-être de l’animal et le maintien d’une bonne relation avec son maître, la friandise ne doit pas être trop fréquente et ne doit pas se substituer à l’alimentation. En effet, elles sont souvent plus appétentes que la nourriture quotidienne et sont, en conséquence, moins bonnes en grande quantité. Si on les donne d’abord pour faire plaisir à son animal et renforcer le lien affectif qui nous unit à lui, les gourmandises peuvent aussi servir à autre chose. Lorsque l’on souhaite éduquer son chien ou son chat, elles sont données en récompense. Ensuite, elles peuvent être utilisées pour redonner goût à la nourriture à un animal malade. Et pour finir, certaines friandises ont une double action et permettent d’améliorer l’hygiène bucco-dentaire de notre compagnon.

Quels ingrédients utiliser et éviter ?

Même si les friandises restent occasionnelles, il faut les confectionner avec soin en prenant en compte les besoins de nos animaux de compagnie. Du côté des ingrédients, il faut privilégier la viande, les féculents et les légumes et veillez à la teneur en matières grasses et en sucre. Même s’ils sont faits-maison, ces petits gâteaux ne doivent pas être donner en trop grosse quantité pour éviter tout risque d’obésité. Enfin, on ne donne pas la même chose aux chiens et aux chats, on doit donc adapter nos recettes. Pour finir, il faut être très prudent sur l’utilisation de certains ingrédients qui peuvent être dangereux pour nos amis les bêtes.

On évite donc :

  •         L’avocat : qui peut être mortel. Il contient un élément toxique qui peut causer des difficultés respiratoires et endommager les organes internes de notre animal.
  •         Le chocolat : c’est bien connu, le chocolat est interdit pour les chiens. Mais ce que l’on sait moins, c’est qu’il l’est tout autant pour les chats. En effet, il contient de la théobromine qui n’est pas bien digéré par les chiens et les chats. Pire, il affecte leur système nerveux et peut même leur être fatal. Le chocolat noir et celui à cuire sont les plus dangereux.
  •         Les oignons et l’ail : ils sont toxiques pour le sang de nos amis à quatre pattes. Les composés contenus dans l’ail et l’oignon détruisent les globules rouges et stoppent le transport de l’oxygène dans le sang.
  •         Le lait : malgré les idées reçues, le lait n’est pas bon pour les chats. En effet, une fois sevré, l’animal est incapable de digérer le lactose car il ne produit pas assez de lactase (enzyme capable d’assurer sa digestion). Du côté des chiens, c’est la même chose, ils développent une intolérance aux produits laitiers.
  •         Le raisin et les fruits à pépins : qu’il soit sec ou frais, le raisin peut être mortel pour les chiens et les chats. Il semblerait qu’il soit toxique à partir de 4g par kilo de pesé par l’animal (pour le raisin sec). Les noyaux d’abricots, de pêches, de poires et de cerises contiennent du glycoside cyanogène, une toxine végétale toxique pour les chats.
  •         Le café : Le café est un parfait stimulant pour nous autre humain mais pour les animaux il accélère considérablement le rythme cardiaque. Une faible quantité de caféine suffit à empoisonner un félin et nuire gravement à la santé d’un chien.
  •         Le sel : il entraîne une déshydratation importante qui peut être fatale à nos compagnons à quatre pattes. Même si le chat raffole du thon en boîte, il n’est pas conseillé de lui en donner trop souvent. En effet, il contient beaucoup trop de sel et peut engendrer des problèmes rénaux.
  •         Les noix : Elles contiennent trop de phosphore qui rend leur digestion difficile pour de nombreux animaux. Les noix de macadamia sont particulièrement dangereuses pour les chiens, elle entraîne de fortes fièvres, une accélération du rythme cardiaque, des tremblements et des affaiblissements.
  •         La pâte crue : Formellement interdite pour les chiens, la levure contenue dans la pâte provoque un gonflement de l’estomac et, dans les cas les plus graves, une perforation de celui-ci.
  •         Les marrons : Lors de la promenade du chien, il faut l’empêcher de jouer avec les feuilles, les bourgeons et les fruits du marronnier qui peuvent être responsables d’intoxication.

Pour maintenir le bon équilibre alimentaire de nos chiens et de nos chats, il est tout à fait possible de confectionner nous-même leur alimentation et leurs friandises. Néanmoins, il convient de faire attention aux aliments utilisés et de veiller à prendre des aliments sains et variés. Le « fait-maison » pour nos amis les bêtes se démocratise de plus en plus. Outre les friandises et l’alimentation, il est aussi possible de fabriquer ses propres jouets et son propre shampoing pour le plus grand plaisir de nos chiens et chats.


Le monde des animaux, qu’ils soient domestiques ou sauvages, présente une multitude de races pour chaque espèce, à travers le monde. Les chats n’échappent pas à la règle. En effet, même si pour certains, les chats se ressemblent tous, sachez qu’il est possible d’en choisir une race particulière parmi tant d’autres.

Les races les plus connues

Pour les adeptes de chats, il est primordial de connaitre la race de son chat, ou de bien connaitre les choix qui s’offrent à eux avant d’en adopter un.  Alors, voici une liste, non exhaustive, des races qui sont les plus recherchés en termes d’adoption de ces félins :

  • Le Maine Coon
  • Le sacre de Birmanie
  • Le Persan
  • Le Chartreux
  • Le Bengal
  • Le Norvegien
  • Le British Shorthair
  • Le Ragdoll
  • L’exoticShorthair
  • Le Sphynx

Ce classement n’est, cependant valable que pour la France, car selon le Pays, les préférences peuvent varier.

Les principaux critères de choix

Même si beaucoup de personnes sont attirés par une vie avec la compagnie de ces petits félins, on ne recherche pas tous les mêmes choses, vis-à-vis de nos chats. En effet, certains préfèreront des chats calmes et très câlins, tandis que d’autres voudront des chats actifs et indépendants. Alors, avant de les adopter, il faut bien fixer les attentes pour ne pas finir déçu par son mauvais choix.

Ainsi, il faut se lancer dans une petite recherche concernant les caractères spécifiques des races qui nous intéressent. Par exemple, si vous cherchez un chat très affectueux, et très adapté à la vie d’intérieur, il ne faut pas hésiter à choisir la race Ragdoll qui promet tendresse, attachement, en plus de sa beauté fatale.

Il faut aussi prendre en compte la santé générale de chaque race, afin de pouvoir lui procurer le bon environnement qui lui assurera son bien-être. Il peut s’agir de petits détails, comme la nécessité de faire des exercices, et donc la présence d’environnement stimulant. Ce genre de chose parait insignifiant d’un premier abord mais peut changer la vie de votre chat.


Race de chien encore peu connue, le Berger du Caucase fait pourtant partie des chiens agréables et gentils. Équilibre, calme et sportif, le Berger du Caucase fait pourtant le bonheur des familles.

Le Berger du Caucase n’est pas très répandu encore en France ( le standard mais demeure la passion de nombreuses personnes. Afin d’obtenir toutes les informations centrales à la race, suivez le guide du Berger du Caucase.

Robuste, solide et intelligent, le Berger du Caucase défend ses maîtres, son territoire ainsi que sa maison comme personnes. Massif, grand et musclé ce chien fait fuir les cambrioleurs très facilement avec son physique.

Ce molosse au allure de gros nounours est un chien de compagnie idéal pour les propriétaires expérimentés en éducation canine, sportif et ayant un grand jardin.

Les atouts du Berger du Caucase

Avec sa constante joie de vivre, le Berger du Caucase est un chien de compagnie garantissant affection, amour et compagnie à ses propriétaires. Très protecteurs avec ce qui lui appartient, le Berger du Caucase est un excellent gardien. Il adore les grandes balades, les activités sportives mais aime parfois ses moments de calme en solitaire. De nombreux éleveurs ou éducateurs de Berger du Caucase mettent en garde les personnes souhaitant adopter un Berger du Caucase mais habitant en appartement et bien absent quotidiennement.

Le Berger du Caucase est un chien d’extérieur capable de surveiller son jardin comme personne. Gare aux intrus qui tente de pénétrer sur son territoire en l’absence de ses maîtres… Très dissuasif avec son physique et son aboiement, le Berger du Caucase peut être mordant dans des situations telles.

L’entretien du Berger du Caucase

La nature même du poil des Bergers du Caucase demande de l’entretien, quelque soit son type :

  • Steppe
  • Montagne
  • Intermédiaire

Effectivement le poil du Berger du Caucase est dense, il a également un sous-poil présent. Pour éviter tout souci de peau ou encore d’hygiène, un brossage tous les 2 jours est nécessaires pour lui assurer un entretien efficace.

Un brossage de dent sera nécessaire 1 fois par semaine pour éviter le tartre sur les dent et vérifier les éventuelles plaies dans la bouche.